dimanche 24 avril 2011

entrainement

C'est par un dimanche après-midi,
Je suis partie chercher l'inconnu,
Lors j'entendais chanter l'oiseau gris,
Et de Paris j'étais l'éperdue.

J'ai pris encore le chemin,
Des journées languissantes,
Du Paris de tout, de rien
Et des ballades impatientes.

Des détours de coin de rue,
Je poussais jusqu'aux Archives,
sous l'éclaircie déjà crue
des matins qui dérivent.

Il fait bon traverser, enjamber tous les ponts
Passer d'une rive à l'autre,
Car j'ai mes sommets d'apôtre,
Car j'ai Saint Etienne du Mont.

Que je désire être surprise,
Que je cherche Lutèce,
Je poursuis l'entreprise
En grimpant vers Abbesses.

J'empreinte tous les passages,
De Varenne et de Bonsergent
Et je redeviens sage
Lorsque le soir descend.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire