jeudi 10 février 2011

logorrhée

logorrhéé mordorée,
disparaître au matin
paraître blême au teint
pain de lutte ambiguë
point de chute exiguë
envolée et en sang;
au voleur de printemps!
rester digne aux émois,
et moi garder le signe
de l'admirable effroi
devant le glabre cygne.
enfin perle authentique
de l'éthique patentée;
pélerinage épique
des pardons policés,
logorrhée hépatique
de ces maux libérés.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire